Comment devenir adepte de la théorie du oui comme JC, CPA chez Le Chiffre.

Quel enfant rêve de devenir comptable dès sa graduation du primaire? Un jeune JC qui préférait faire parler les chiffres plutôt que de chanter dans un band rock ou piloter des avions aux quatre coins du monde.

« Je suis un adepte de la théorie du oui, ce n’est pas pour rien que j’ai hérité du surnom : “JC dit oui” (JCDIWI). »

Sur le plan professionnel comme personnel, JC décrit sa détermination comme infatigable. Contrairement à ses collègues de chez Le Chiffre, il n’a qu’un seul client, mais un gros client! Il fait aujourd’hui partie de l’équipe responsable des finances de GSoft, un leader de l’industrie technologique basé à Montréal. Il s’assure que l’information financière est disponible, consommable et représentative de la réalité économique de l’entreprise.

« Il est de notre devoir de renverser l’image du “comptable ennuyant”. Avec des cabinets comme Le Chiffre, je pense que ses stéréotypes vont mourir de leur belle mort. »

Au centre de chaque équipe de produits, son rôle est appelé à évoluer et ses qualités interpersonnelles lui sont indispensables. Quand on passe la porte chez Le Chiffre, on voit mal comment ces stéréotypes de comptables aux bas bruns peuvent encore teinter la culture populaire. La cravate et le veston ne sont pourtant plus les outils utilisés pour prouver le sérieux et le professionnalisme. Déciment, la profession a beaucoup changé dans la dernière décennie.

« En tant que CPA, ta carrière peut prendre le tournant que tu veux bien lui faire prendre. »

Il existe un sentiment d’appartenance entre Le Chiffre et GSoft. Jean-Gabriel y a d’ailleurs travaillé plusieurs années avant de cofonder Le Chiffre. L’ambiance et la philosophie de gestion y sont donc assez similaires. L’entreprise a le bonheur de ses employés à cœur, en commençant par accepter que la productivité ne soit pas simplement synonyme de longues heures au bureau. Comme Le Chiffre, l’entreprise prend la responsabilité de mettre sur pieds un environnement favorable.

« En mars dernier, j’ai plus souvent pris ma douche au bureau qu’à la maison. Non pas à cause des longues heures, mais plutôt parce que je pratique la course utilitaire pour optimiser mon temps d’entraînement. »

Pour JC, une journée productive commence toujours par un espresso. Lorsque la caféine tombe, il se permet une course sur l’heure du lunch pour retrouver sa concentration en après-midi. Le lien entre sa passion pour les sports d’endurance et sa progression professionnelle devient soudainement très clair : c’est lorsque ça devient difficile que c’est payant. Contrairement à la douleur, les exploits perdurent. Il collectionne donc les marathons, les triathlons et la poursuite d’une carrière toujours plus fructueuse.

« Je gère les finances du client comme s’il s’agissait des miennes. »

Convaincu depuis son plus jeune âge qu’il voulait devenir comptable, il ne sait toutefois pas où il en sera dans 5 ans. Du moment qu’il apprend chaque jour, il ne regarde pas plus loin. Quant au cabinet, ils auront probablement abattu tous les murs du 5e étage du Nordelec pour faire place aux nouveaux.

Postes ouverts 

Justement envie de te tailler une place dans un environnement hautement dynamique, axé sur l’intégration technologique et où le sport et les passions sont encouragés?
Nous sommes à la recherche d’un(e) comptable dévoué(e) et discipliné(e).

Tu as déjà des idées pour enrichir la culture d’entreprise? Ce n’est certainement pas Le Chiffre qui va te freiner!
Nous sommes à la recherche d’un(e) conseiller(ère) d’affaires qui sait mettre ses idées en application.

Article précédent Couple et collègues, parce que deux conseillers d’affaires valent mieux qu’un.

Millie-Maude et Thierry ont sensiblement le même poste chez Le Chiffre. En tant que conseillers d’affaires, ils s’assurent de maximiser les chances de succès et de diminuer les risques d’entrepreneurs d’ici. Si ce qui différencie leur

Lire cet article...
Article suivant Xero Con 2019 (You are doomed)

J’aime bien Xero, ce n’est pas un secret pour personne. Nous avons bâti la pratique sur le logiciel. Quelques tests sur la plateforme, à nos tous débuts, nous ont permis de comprendre que c’était le futur

Lire cet article...